Cabane de Charchel haut

Elle se situe face à la route qui descend de la bascule de Tamniès à mi-pente à gauche de la trouée de la ligne électrique.
Elle appartient à la famille Devès.
Cette cabane en ruine n'était quasiment pas connue car démolie et couverte de végétation.
L'association a ouvert un chemin d'accès mais elle reste toujours difficile à atteindre avec un tracteur, par contre un sentier de randonnée venant de Fontfeyre y passe.
L'association l'a en partie restaurée avec les pierres qui existaient (pas de lauzes) en amenant en plus les lauzes nécessaires pour quelques tours d'encorbellement avant de cristalliser. Il a fallu la pelleteuse communale pour mettre en place le linteau en pierre. On la laissera dans cet état car terminer la restauration demanderait entre 10 et 15 m3 de lauzes ce qui serait difficile à transporter, trop onéreux et les murs ne supporteraient sans doute pas cette masse de 20 à 30 tonnes. Mais le quillou indique bien que c'est terminé !
 Dimensions : diamètre intérieur 2,30 m - épaisseur du mur 60 cm - hauteur maximale du mur (bas) 2 m - porte 80*115 cm
Coordonnées : 44°58'7'' et  1°8'45''

                                                           Visualiser les images



Travaux du samedi 24 novembre 2018


Nous avons profité du beau temps de ce samedi pour bien avancer nos restaurations du petit patrimoine sur la commune de Tamniès.
- Cabane de chez Charchel haut : la cristallisation est terminée par de grosses lauzes qui vont protéger le mur. La grandeur de cette cabane et son accès difficile ne nous permettent pas de terminer sa restauration (3.50 m de diamètre extérieur) qui aurait nécessité entre 10 et 15 m3 de lauzes  (il n'en restait pas). On a planté le "quillou" au-dessus de l'entrée.




- Cabinet du curé : la restauration de la couverture en lauzes est terminée (le linteau en chêne appartenait à la charpente de l'église).  A noter que le dernier curé résident à  Tamniès fut l'abbé Estay de 1912 à 1935 ; d'un esprit inventif, il marqua les mémoires.




- Cabane cayrou de Blanche-Neige : les murs ont été dégagés, une petite entrée ouverte. C'est un site idéal pour les essais en pierre sèche. Une autre séance sera nécessaire pour l'affiner et nettoyer les alentours. Les grandes dimensions de ce cayrou "de luxe" ne permettaient pas d'avoir une couverture en lauzes qui n'a donc sans doute jamais existée (il ne reste pas de lauzes mais ce n'est pas une preuve !)




- Cayrou de Blanche-Neige : Sa restauration avait été commencée en 2014 par les élèves de la Plateforme du bâtiment du Lycée Pré de Cordy. Elle s'est terminée hier suivie d'un dégagement du site avec sentiers d'accès. Il était important de restaurer ces sites car ils font partie (avec un petit détour) du circuit d'interprétation de la Gargagnasse qui part de l'étang de Tamniès.






- Four du Moulin du Bousquet : on a terminé la restauration du devant de porte et début de plafond, on espère que Mimile Coly pourra bientôt y faire du pain (le reste du plafond était en bon état). Bernard Souffron doit remplacer  quelques carreaux de la sole.




- Cabane du Pialet : Thibault Omarini avait débroussaillé les abords de cette cabane, visible de la piste  partant des carrières de la Beune à la route des Bayles aux Sommeries.
On a débuté la  restauration par un dégagement extérieur puis par la démolition d'une partie du mur lézardé qui a été remonté en pierres sèches. Il faudra affiner la restauration du mur et refaire le toit en lauzes grossières qui sont encore sur place (c'est la première fois que nous voyons un tel toit de lauzes).





Le repas qui nous a été servi était digne de l'avancement de nos travaux (comme d'habitude !). Tout le monde a apprécié les 2 grosses miques accompagnées de leur "petit salé", merci à nos cuisinières et cuisinier !





Notre repas s'est terminé avec des chansons accompagnées par notre barde Michel.




Notre prochain rendez-vous sera peut-être le 23 février 2019 s'il fait beau... On vous tiendra au courant.
Jacques

Travaux du samedi 20 octobre 2018


Nous avons bénéficié d'une très bonne matinée ensoleillée pour le petit patrimoine.
-  Chemin de Brunier sous la route : les petits murets ont été terminés, ce qui va faciliter le passage du gyro. Ce chemin fait partie du circuit d'interprétation de la Gargagnasse.





- Cabane de Charchel haut : la restauration du mur est terminée et le toit en lauzes commencé. Il suffira d'une autre séance pour utiliser  la lauze apportée et cristalliser la cabane.




- Cabinet du curé de Tamniès : il suffira d'une séance pour achever le toit en lauzes.





- Carrefour des chemins  sous Fontfeyre : les chênes déracinés encombrant le passage ont été partiellement débités. On constate qu'ils ont poussé sur d'anciennes carrières de pierre avec une épaisseur très faible de couverture végétale.



- De nombreux chemins ont été suivis et nettoyés (tous les bénévoles n'ont pu être photographiés !)


Un succulent repas a couronné notre matinée avec notamment "la salsa del paure òme" (la sauce du pauvre homme) bien enrichie de Josette et le magnifique gâteau de Jacques (entre autres)... merci  à tous.